Samedi 21 juin - Fête de la musique 2014 à Brest

, par Collectif ART 29

17h, rassemblement Brest Marche pour la Culture

Plusieurs centaines de personnes, des intermittents, directeurs de salle, artisans ou simples amoureux de la culture, se sont rassemblées, hier, place de la Liberté. Elles ont animé l’une des scènes dédiées à la Fête de la musique, durant plus d’une heure, en guise de protestation contre la réforme qui s’apprête à être signée.

Dès 17 h, hier, ils se sont rassemblés pour défendre le régime de l’intermittence. En quelques minutes, ils étaient plus de 200 à écouter les discours tantôt humoristiques, tantôt glaçants, des quelques acteurs locaux de la culture, venus s’exprimer au micro. Car leur protestation pacifique et « manifestive », ils l’ont faite sur scène. [...] Parmi tous ceux qui avaient « des choses à dire », on a pu retrouver la comédienne et metteuse en scène espagnole Leonor Canales, Yann Benay, directeur artistique de la Cie Dédale de Clown, le directeur du Quartz, Mathieu Banvillet, Vincent Cabioch, d’Impro Infini, Claude Morizur et Michèle Bosseur, du Fourneau, le musicien Christophe Rocher ou encore le directeur artistique du Théâtre de la Coche, Steeve Brudey, qui a pris le temps de conclure par un texte de l’auteur brestois René Lafitte.

(Texte : Le Télégramme)

Photo Anne Lucas {JPEG}

(Photo : Anne Lucas)

20h et 22h30 actions du Collectif ART29 sur les différentes scènes de la Fête de la musique

Ce samedi soir, lors de fête de la musique à Brest, a été décidé en Assemblée Générale la mise en place de black-out coordonnés sur les différentes scènes dans la ville avec prises de paroles par des membres du Collectif. Ces black-out ont été mis en place avec l’accord et le soutien des groupes se produisant sur scène...

Autre intervention : http://dai.ly/x200iu8

Le texte lu :

Nous ART29, collectif d’intermittents et de précaires, refusons la proposition de M Valls.

Nous ne sommes pas des privilégiés et ne souhaitons pas le devenir avec ce cadeau de 40 millions d’euros [1] pris sur le dos des contribuables.

L’état n’a pas à se substituer à l’assurance chômage au nom de l’exception culturelle française.

M Rebsamen, Ministre du travail et du dialogue social doit assumer ses responsabilités.

Notre mobilisation ne faiblit pas !

Non à l agrément !!!

CE QUE NOUS DEFENDONS NOUS LE DEFENDONS POUR TOUS !!!

Notes

[1Le texte original mentionnait 90M€ représentant une année complète or M Valls s’est engagé jusqu’en décembre prochain