Compte-rendu de la 1ère table ronde multipartite du 3 juillet

, par Collectif ART 29

Mail Samuel Churin du 3/07

L’histoire s’est accélérée.

J’apprends hier (mercredi 2/7/14) par la CGT et le syndeac qu’une première plénière va être organisée sans nous ce jeudi matin 3/7 et que ça arrange tout le monde puisque la CFDT, FO et le Medef ne veulent pas de la CIP. J’appelle la coord nat à Avignon et j’obtiens un mandat pour y aller accompagner de Rose (Recours radiation) avec préalables et mandats définis en AG Paris et Avignon.

J’appelle JP Gille qui n’est pas content du tout, qui me fait comprendre que la dernière réunion avec le comité de suivi l’a vraiment énervé (ça va j’ai donné me dit-il) mais accepte notre participation que sous le nom de comité de suivi. Je lui dis que si c’est le comité de suivi, tout le monde doit y être : Sud, Srf, Tippi, Lsa, etc etc. Il me dit non non. Donc je lui dis que la CIP ne se dissout pas dans le comité de suivi. Il me dit non. Je lui dis : OK, on n’est pas invité, je le fais savoir, au revoir. Il me demande de ne pas raccrocher et dit : bon ok, mais il faut absolument qu’on se voit ce soir en bilatérale comme on a fait avec tous les autres, rien que pour échanger sur les conditions. Rendez vous est pris 15 mn plus tard place de la république. Entre temps je fais chauffer le tel mais personne ne répond. (...)

Donc j’y vais seul, pose les conditions décidées en AG. Préalable validé. Ils me disent qu’on n’était pas les bienvenus, qu’ils auraient préféré qu’on soit invité comme comité de suivi, que ça va être chaud et que je devrai être très diplomate lors de la première réunion de présentation. (ils ont vraiment très très peur de nous).

Ce matin, avec Rose (recours radiation Lyon) nous nous retrouvons autour de la table assis à côté de FO. Tout le monde était là, et on a été la cible privilégiée de tous ces représentants légaux. Au final, ils bouillaient mais ont du avaler leurs chapeaux au moins 10 fois. Nous sommes considérés comme représentatifs par le trio, et basta. La semaine prochaine, et la semaine suivante ça risque de bcp plus mal se passer si la feuille de route n’est pas respectée. Nous sommes là pour faire entendre nos propositions, pas pour subir les insultes de ce matin.

Pour finir, en accord avec la coord nat, je n’ai répondu à aucune interview tv ou presse écrite à la sortie et n’ai pas du tout communiqué (que ce soit facebook ou twitter) sur cette réunion. Pour le moment, considérons ça comme une action comme une autre, ni plus, ni moins. Je le redis : ni surjeu, ni minorer ce qui se passe et ce qui se dit. Et ce qui se dit est assez hallucinant. On est dans un monde parallèle. Mais notre présence est prise comme un viol. Vraiment. Rose pourra compléter de son sentiment.

Le CR ci-joint est de Rose et moi.

Nos actions ne connaitront pas de pause, courage

Sam

- Tous les compte-rendus...

Compte-rendu de la 1ère table ronde multipartite du 3 juillet
Lettre de cadrage de M Valls aux 3 médiateurs