Actions du 25 avril à Brest

, par Collectif ART29

La journée commença tôt pour certaine ....

et pour tout le collectif en général (quand on est en lutte, on dort très peu, la vie continue à coté malgré tout !).

Onze jours se sont écoulés entre la première idée d’un mouvement sur le Finistère et cette journée d’action nationale...
Onze jours seulement pour réunir les énergies, dialoguer avec les lieux de spectacle et les autres collectifs.
Onze jours pour mobiliser nos collègues et organiser de concert, la riposte.
Et en cette journée ensoleillée du 25 avril, BREST a enfin rendez vous avec les travailleurs du spectacle !!!

De 17h00 à 20h00, une centaine de personnes ( intermittents, salariés, chômeurs, sympathisants) se rejoignent, se croisent et se relaient, place de la Liberté et accomplissent ensemble un acte symbolique : sur des draps blancs assemblés les uns aux autres, métaphore des manœuvres entreprises pour mettre sous linceul nos professions, les corps vêtus de noir ( noir en résonance aux ouvriers des mines ; tout comme eux, nous sommes des gueules noires, les gueules noires de la Culture) sont allongés, puissants, unis dans la volonté de ne pas se laisser emporter par le coup de grisou qui secoue le monde de l’emploi. Pendant ce temps, une partie d’entre nous échange avec les passants, répond aux questions de la presse et distribue des tracts de ré information sur les réalités de nos métiers.

A l’autre bout de la ville, la CARENE affiche son soutien par la mise en place de banderoles défendant la juste lutte des intermittents.

Le collectif accroche une bannière sur la façade du VAUBAN, une sous le chapiteau de QUAI OUEST au port de commerce, une autre au MAC ORLAN....Celles-ci resteront en place jusqu’à la fin de la lutte.


Vers 20h00, le collectif quitte progressivement la place de la Liberté et rejoint les différents lieux de la ville où des actions furent préparées :
-  Au Vauban pour une intervention "rock"n"roll" entre le concert de Sidilarsen et Punish Yourself.
-  Au port de commerce sous chapiteau pour une lecture d’un texte TEXTE juste avant le set de ZEBDA
-  A la Carène pour une distribution de tracts.
-  Mais aussi, au Mac Orlan, à la MPT de l’Harteloire…
A chaque fois le public est à l’écoute et nous soutient dans notre lutte.

Au Quartz, pas de spectacle ce jour-là mais les banderoles sont en place depuis le 17 avril. L’équipe maintient son soutien en informant le public chaque soir de spectacle avec la lecture d’un texte avant chaque représentation, par les artistes programmés ou les intermittents du Quartz. De plus, le texte « intox-désintox » est distribué dans chaque bible.

Nous remercions les producteurs locaux, les artistes et les structures pour leur soutien, leur engagement à nos cotés et leur participation à nos actions.
Il n’y eut pas que Brest ce 25 avril. Dans de nombreuses villes, les collectifs refusant la nouvelle convention de l’Unedic menèrent des initiatives similaires.
Le Théâtre de Cornouailles et ses intermittents, entra dans la lutte. http://www.ouest-france.fr/quimper-...

Durant le Festival Insolent de Lorient, le samedi 26 Avril 2014, un message sonore de soutien aux métiers du spectacle à été diffusé au plus fort de la soirée dans les deux halls du Parc Expo de Lanester touchant ainsi près de 8000 spectateurs,

Également la grande nuit matheus au quartz, prise de parole du directeur et applaudissement du public devant une salle comble,
Ce fut un grand jour !

Malheureusement, après avoir été reçue au ministère du Travail, une délégation s’est vue signifier que le gouvernement, renonçant ainsi encore une fois à ses engagements, compte signer l’agrément de cette nouvelle convention intolérable aux yeux des travailleurs précaires.
Par conséquent, la lutte continue et s’intensifiera jusqu’au retrait de cet accord !!!

MOBILISONS NOUS ! A BREST COMME PARTOUT EN FRANCE !!!
COLLEGUES ARTISTES, COLLEGUES TECHNICIENS, COLLEGUES PRECAIRES et toute personne désireuse de préserver ses droits sociaux.
BOUGEZ-VOUS ! Après il sera trop tard !